Sauter le menu général

Avoir confiance en Dieu - Pendant six générations

header

Heber Chase Kimball vit l’Angleterre pour la toute première fois le 20 juillet 1837. Il avait quitté sa famille et tout ce qu’il connaissait pour être missionnaire de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, nouvellement rétablie. Pendant les semaines qui précédèrent son départ, Heber fut envahi de doutes en ses capacités et de sentiments d’incompétence. Il écrivit plus tard : « J’avais du mal à ne pas être découragé à l’idée d’être nommé à cette mission importante. Je ressentais vraiment mes faiblesses et mon indignité. »

 Après son arrivée à Liverpool (Angleterre), Heber et ses compagnons de service se sont sentis poussés à aller vers le nord jusqu’à la ville de Preston. Là, ils ont commencé à œuvrer pour établir l’Église de Jésus-Christ en Angleterre. Malgré ses doutes et ses sentiments d’incompétence, Heber s’est appuyé sur le Seigneur et a humblement rendu témoignage de l’Évangile de Jésus-Christ. Ses compagnons de service et lui ont enseigné l’Évangile rétabli à un grand nombre de personnes. Des centaines de ces personnes ont accepté leur message et l’Église a grandi de façon régulière. À la fin de sa mission, les sentiments de doute et de crainte de Heber C. Kimball avaient disparu pour faire place à l’amour et à la foi au Seigneur, Jésus-Christ. Il raconta plus tard : « L’amour chasse la crainte. Je me sens ferme dans le Seigneur. »

180 ans plus tard, Chase Kimball, arrière-arrière-arrière-petit-fils de Heber, a également décidé de quitter sa famille et tout ce qu’il connaissait pour être missionnaire de la même Église rétablie de Jésus-Christ. Il a été appelé pour deux ans comme missionnaire en Allemagne. En 2017, avant d’arriver en Allemagne, Chase Kimball est allé au centre de formation des missionnaires, situé à Preston (Angleterre), le lieu même où son aïeul avait établi l’Église en premier. L’intérêt de frère Kimball pour son ancêtre s’éveilla pendant son séjour au centre.

Sa décision de partir en mission n’avait pas été facile à prendre. À l’instar de son aïeul avant lui, il éprouvait aussi des sentiments d’incompétence. Il raconte : « J’avais l’impression que je n’y arriverais pas… C’est l’une de mes plus grandes difficultés [en mission], me sentir incompétent. » Ce fut un grand réconfort pour lui de se retrouver au même endroit où Heber C. Kimball avait œuvré comme missionnaire.

Même si les faiblesses et les doutes ne disparaissent jamais tout à fait, frère Kimball a fini par comprendre que cette œuvre est celle du Seigneur, non la sienne. S’il continue de s’appuyer sur le Seigneur, il ne peut pas échouer. En se remémorant sa mission jusqu’à maintenant, frère Kimball a le sentiment d’avoir réussi. « La plus grande bénédiction de ma mission, c’est de voir ma progression et celle des autres personnes. [La réussite] ne vient jamais de moi mais entièrement de Dieu et de sa relation personnelle avec chacun de nous. » Il décrit un moment où il a été témoin de la progression des personnes qu’il enseignaient. L’Évangile a changé leur vie à mesure qu’ils en apprenaient davantage sur Jésus-Christ et s’engageaient à le suivre. « Nous avons vu tant de miracles lorsque les personnes que nous instruisions acceptaient l’Évangile. Dieu prépare vraiment les gens et tout ce que j’ai à faire c’est faire connaître ce que j’ai appris sur Jésus-Christ et sur son Évangile rétabli. »

Tout au long de sa mission, frère Kimball a continuellement pensé à l’exemple de Heber C. Kimball. Il mentionne souvent une citation inspirante de son arrière-arrière-arrière-grand-père aux personnes qu’il instruit. Cette citation, qu’il a adoptée pour lui-même, montre la dévotion de Heber C. Kimball pour le Seigneur et son Évangile. « Je dois servir Dieu et respecter ses commandements indépendamment […] des actes de toute autre personne dans le monde. Cela n’a rien à voir avec moi d’une manière ou d’une autre. Quand je suis entré dans les eaux du baptême, j’ai fait alliance de délaisser le monde, avec tout ce qui en dépend, et de m’attacher au Seigneur Dieu de tout mon cœur, tous les jours de ma vie. C’est l’alliance que j’ai faite […] »

Bien que six générations et près de deux cents ans les séparent, Heber Chase Kimball et Chase Kimball ont décidé de servir Dieu et ses enfants en Europe malgré leurs faiblesses, leurs peurs et leurs doutes. À travers leurs épreuves, ils se sont appuyés sur Dieu en ayant confiance en sa sagesse et en son amour infinis. Grâce à cette confiance, le pouvoir de Dieu les a aidés à surmonter leurs faiblesses. Ils ont proclamé le message de l’Évangile rétabli, et contribué à ce que d’autres personnes ressentent l’amour de Jésus-Christ et reçoivent les bénédictions de l’Évangile.