2 Octobre 2019 - Salt Lake City - Communiqué de presse  

    Début des sessions de réunion des dirigeants de la conférence générale  

    baptême

    « Je témoigne de l'importance de l'œuvre que le Seigneur a confié à chacun d'entre nous », a déclaré le président de l'Église, Russell M. Nelson. « Il nous a préparés pour le servir à cette époque, et il continuera à nous aider et à nous soutenir tandis que nous nous efforçons de bâtir son royaume sur la terre. »

    Selon l'usage lors de la conférence générale d'octobre de l'Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, les Autorités générales et les officiers généraux de l'Église se sont réunis ce matin pour recevoir des directives de la Première Présidence. Ces directives, également contenues dans une lettre de la Première Présidence envoyée aux dirigeants de l'Église, incluaient une nouvelle politique de l'Église relative aux témoins d'ordonnances, y compris les baptêmes ayant lieu dans les chapelles et les temples.

    Président Russell M. Nelson

    « L'obéissance aux ordonnances sacrées du temple est essentielle pour nous qualifier pour la vie éternelle — le plus grand des dons de Dieu à ses enfants », a enseigné le président Nelson. « En tant que dirigeants dans l'Église du Seigneur, nous devons comprendre les vérités éternelles enseignées dans le temple. Nous devons connaître l'importance des alliances sacrées, des ordonnances et des procédures, et leurs différences.

    Utilisant à la fois les changements récents historiques des ordonnances et des procédures du temple pour illustrer ce point, le président Nelson a dit : «Toute modification apportée aux ordonnances et/ou aux procédures ne change en rien la nature sacrée des alliances faites. Les changements permettent aux alliances d'être implantées dans le cœur des personnes vivant à des époques et dans des circonstances différentes. »

    Citant une prophétie de Wilford Woodruff, le quatrième président de l'Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, le président Nelson a déclaré : « Nous n'en avons pas fini avec la révélation. […] [Brigham] Young, qui succéda au président Joseph Smith, […] a organisé ces temples et a mené à bien les buts de son appel et ses responsabilités. […] Il a accompli tout ce que Dieu requérait de lui. Mais il n'a pas reçu toutes les révélations relatives à cette œuvre; pas plus que le président Taylor, ou Wilford Woodruff. Cette œuvre ne sera pas terminée jusqu'à ce qu'elle soit rendue parfaite. »

    Le président Nelson a ensuite annoncé un changement dans la politique de l'Église relative aux témoins lors de baptêmes se déroulant dans les églises locales et dans les temples :

    1. Tout membre de l'Église baptisé peut servir en qualité de témoin lors de baptêmes de vivants. Ce changement est valable pour tous les baptêmes ayant lieu à l'extérieur du temple.

    2. Tout membre détenant une recommandation à l'usage du temple valide, ou une recommandation du temple à usage limité, peut servir en qualité de témoin lors d'un baptême par procuration d'une personne décédée.

    3. Tout membre ayant reçu sa dotation et détenant une recommandation à l’usage du temple valide peut servir en qualité de témoin lors d’un scellement de vivants ou par procuration.

    « Nous sommes heureux d’annoncer ces changements. Imaginez une sœur bien-aimée servant de témoin au baptême de son jeune frère vivant, ou d’un couple d’âge mûr servant de témoins au temple alors que leur petit-fils baptise leur petite-fille qui agit par procuration en faveur d’un ancêtre décédé. »

    Le président Nelson a conclu ses propos en expliquant que « le temple est l’objet de toute activité et tout progrès dans l’Église. Tous nos efforts pour proclamer l’Évangile, pour perfectionner les saints et pour racheter les morts mènent aux saints temples. Il dirige depuis toujours — et le fera toujours — la façon dont sont effectuées les ordonnances afin que nous puissions comprendre et intégrer les alliances que nous contractons avec lui ».

    Président Dallin H. Oaks

    Dans la foulée des enseignements donnés il y a deux semaines par le président Nelson à l’Université Brigham Young, le président Dallin H. Oaks, premier conseiller dans la Première Présidence, a donné des explications sur la nature éternelle des enfants de Dieu, de son plan pour eux et des commandements d’aimer Dieu et son prochain.

    « Bien que les commandements de Dieu interdisent tout comportement impudique et réaffirment l’importance du mariage entre un homme et une femme, l’Église et ses membres fidèles devraient tendre la main avec compréhension et respect aux gens qui sont attirés par les personnes du même sexe ou dont l’orientation ou l’identité sexuelle est contraire à leur identité sexuelle à la naissance », a expliqué le président Oaks. « Nous ne savons pas pourquoi l’attirance pour le même sexe et la confusion quant à l’identité sexuelle se produisent », poursuit-il. « Ce sont des défis auxquels font face certaines personnes dans la mortalité, qui n’est qu’une infime partie de notre existence éternelle. »

    Le président Oaks a parlé de trois vérités fondamentales de la doctrine que Dieu a révélées :

    « Premièrement, […] que Dieu a créé 'l’homme et la femme', et que cette double création est essentielle au plan du salut ».

    « Deuxièmement, la révélation moderne enseigne que la vie éternelle, le plus grand don de Dieu à ses enfants, peut être atteinte seulement grâce aux pouvoirs procréateurs inhérents à l’association de l’homme et de la femme unis par un mariage éternel (voir Doctrine et Alliances 132:19). C’est pourquoi la loi de chasteté est si importante. »

    « Finalement, les anciens énoncés doctrinaux réaffirmés dans la Famille : Déclaration au monde il y a 23 ans ne changeront pas. Ils pourront être clarifiés au fil du temps, selon l’inspiration ». Par exemple, « le mot 'genre' utilisé dans la Déclaration sur la famille et dans les déclarations et les publications de l’Église depuis ce temps fait référence au sexe biologique à la naissance ».

    « Lorsqu'ils s'entretiennent avec des membres qui éprouvent des difficultés relativement à leur orientation sexuelle, les dirigeants de l'Église doivent leur confirmer que Dieu aime tous ses enfants, y compris ceux qui éprouvent de la confusion au sujet de leur identité sexuelle ou d'autres sentiments LGBT », a déclaré le président Oaks. « Ces membres ainsi que leur famille ont des défis uniques. On doit leur donner de l'espoir et s'en occuper comme l'inspire l'Esprit, selon leurs vrais besoins, en se souvenant de l'admonition d'Alma de pleurer avec ceux qui pleurent et de consoler ceux qui ont besoin de consolation ( voir Mosiah 18:9). »

    « Nous montrons notre amour pour les autres en les aidant à venir au Christ, à se repentir et à garder ses commandements, grâce à notre amour pour Dieu et à notre compréhension de son grand plan de salut et de la signification de ses commandements. C'est une manière de porter les fardeaux les uns des autres pour qu'ils soient légers. »


    Président Henry B. Eyring

    Henry B. Eyring, deuxième conseiller dans la Première Présidence, a parlé du rôle des dirigeants dans l'Église et des promesses que le Seigneur leur a faites. « Il a fait pour chacun de nous ce qu'il a toujours fait. Cette promesse s'est avérée exacte dans notre service : 'car j'irai devant votre face, je serai à votre droite et à votre gauche, et mon Esprit sera dans votre coeur, et mes anges seront tout autour de vous pour vous soutenir' ( Doctrine et Alliances 84:88). »

    Utilisant l'allégorie de l'olivier du Livre de Mormon, le président Eyring a expliqué : « Nos efforts ne modifient pas son calendrier. Il fait son œuvre à son rhytme et à sa manière. Nous avons l'assurance qu'il nous bénira pour avoir travaillé par amour jusqu'à la fin de nos jours, qu'ils aient été nombreux ou pas. »
    Reconnaissant la charge qui incombe aux dirigeants locaux d'enseigner, d'aimer, de corriger et d'encourager les membres de l'Église, le président Eyring a cité l'ancien président de l'Église Spencer W. Kimball : « Nous voulons avoir des programmes qui servent les membres de l'Église et non le contraire. Nous voulons aussi que les dirigeants de prêtrise prennent en compte, en priant et avec soin, les besoins de leurs membres et s'affairent à répondre à leurs besoins de base. »
    Le président Eyring a dit : « Nous pouvons voir à travers tous les changements organisationnels annoncés lors des derniers mois que nous sommes passés, de nombreuses manières, vers un style de direction centré sur le foyer et individualisé, sous la direction du président Nelson. »

    « J’espère que vous écouterez cette formation avec foi. Nous servons un Seigneur vivant qui nous appelle à servir avec une comprehension parfaite de ceux que nous servons pour lui. Il sait ce qui doit être fait et quand cela doit se faire. Il révèle ses objectifs à ses prophètes. »

    Plus à venir
    Le jeudi 3 octobre, la réunion des dirigeants se poursuivra avec des directives du Collège des douze apôtres et d’autres dirigeants de haut rang de l’Église, y compris les officiers généraux des organisations de l’Église pour les enfants, les femmes, les jeunes et l’École du dimanche.

    Ressources supplémentaires
    October 2019 General Conference News and Announcements
    First Presidency Letter: Witnessing Ordinances