La paroisse de Luxembourg a enfin son propre bâtiment

    Retour sur une inauguration historique

    header

    Le dimanche 25 mars 2018, les saints de la paroisse de Luxembourg ont eu l’immense joie de se réunir et de prendre la Sainte-Cène pour la première fois dans leur nouveau bâtiment.

    Il y a environ quinze ans, la petite branche de Luxembourg comptait une quarantaine de membres pratiquants. Devenue une paroisse le 14 janvier 2007, elle a aujourd’hui une assistance moyenne de plus de 150 membres. Le modeste bâtiment situé au 57, rue de Beggen à Luxembourg, ne pouvait plus contenir cette assemblée constamment grandissante.

    Le caractère très concurrentiel du marché immobilier luxembourgeois ainsi que les prix au mètre carré pratiqués autour de la capitale du pays n'arrêtèrent cependant pas le projet.Après plusieurs années de foi, de patience et de prières sincères les saints de la paroisse apprirentqu’un nouveau bâtiment avait été acquis au printemps 2017 et serait livré en 2018. Comment ne pas reconnaître la main du Seigneur dans une telle bénédiction ?

    Ce dimanche 25 mars 2018, 179 personnes se sont ainsi réunies pour assister à la dédicace du nouveau bâtiment.

    Martin Schneider, Laura Eller et son père frère Packer, Béatrice Barthel et Susan Howarth ont égrené quelques souvenirs et rendu leur témoignage, suivis par l’évêque Aphymputu, le président Sorensen (président de la mission de Paris) et son épouse, et le président Carlos Rodriguez(président du pieu de Nancy) qui a terminé la réunion par la prière de consécration du bâtiment.

    Les témoignages qui ont été rendus ce jour-là n’ont laissé personne indifférent.

    Comme beaucoup d’unités de l’Église, celle de Luxembourg a connu des débuts difficiles. Lorsque Béatrice Barthel arriva dans la branche de Luxembourg en 1983, il n’y avait qu’une dizaine de membres. Elle se souvient qu’il y avait un très bon esprit et une très grande foi parmi eux. Mais il y avait aussi beaucoup d'opposition. Béatrice recevait régulièrement des remarques négatives de la part de son entourage disant que l'Église allait disparaître du Luxembourg.

    Un peu plus tard, lorsque la branche fut installée rue Adolphe Fischer, Annette Schilling s’est fait baptiser, puis la famille Rodriguez. Annette est très vite devenue l'un des piliers de la branche. Elle était véritablement la « mère » des missionnaires. Carlos Rodriguez se souvient aussi qu'elle emmenait régulièrement les jeunes au temple de Francfort avec sa voiture, une Opel blanche.

    Sœur Laura Eller, une américaine toute jeune à l'époque, se souvient de la salle de bain qui servait pour la classe de Primaire, puis pour les Jeunes Gens. La « chaise » était une planche sur la baignoire. Mais elle se souvient surtout de la foi, de l'exemple et de l'esprit pionnier de quelques sœurs fidèles : Béatrice Barthel, Susan Howarth, Annie Bowé, pour ne citer qu’elles.

    Cette réunion de Sainte-Cène du 25 mars 2018 a été un moment historique fort, avec une réelle prise de conscience de la véritable empreinte laissée par ces pionniers à Luxembourg.

    « C'est pourquoi, ne vous lassez pas de bien faire, car vous posez les fondements d'une grande œuvre. Et c'est des petites choses que sort ce qui est grand. » (D&A 64:33)

    Adresse actuelle de la paroisse de Luxembourg : 166, route d’Arlon, L-8010Strassen, Luxembourg.

    Jean-Luc et Pascale Marichal
    Membres de la paroisse de Luxembourg