Sauter le menu général

Mon amie Joëlle

Un soir avant de me coucher, j’ai demandé à mon Père céleste de mettre sur ma route des personnes qui auraient besoin d’être guidées dans la recherche de leurs ancêtres et à qui je pourrais offrir mon aide.

J’ai éteint la lumière, je me suis endormie, et cette nuit-là j’ai fait un rêve…  

J’ai rêvé de Joëlle, une sœur qui s’était convertie avec son mari trente ans auparavant dans la petite branche dont nous faisions partie. Quelque temps après leur baptême, nous avons déménagé à cinq cents kilomètres de là et, petit à petit, les autres membres ont fait de même. La branche a fini par fermer et Joëlle et son mari ont cessé d’aller à l’église. Ensuite, nous nous sommes perdus de vue et j’ai appris par hasard l’année dernière que Joëlle était décédée.

Il n’y avait rien de particulier dans ce rêve si ce n’est ce que je ressentais, qui était si fort que cela m’a réveillée. Encore à moitié endormie, j’étais envahie par un sentiment puissant et très clair que Joëlle voulait que je fasse les ordonnances du temple pour elle.

Une de mes amies m’a aidé à trouver le numéro de téléphone de Philippe, le mari de Joëlle. Comme il ne venait plus à l’église depuis trente ans, je ne savais pas vraiment comment aborder le sujet. Je me suis donc mise à genoux et j’ai demandé de l’aide à mon Père céleste pour trouver les mots qui expliqueraient  mon rêve et surtout ce que j’avais ressenti. Je désirais tellement qu’il m’autorise à accomplir les ordonnances que sa femme attendait de l’autre côté du voile !

Nous avons parlé un bon moment au téléphone ; les paroles sont sorties de ma bouche tout naturellement et j’ai été très directe quant au but de mon appel. Non seulement Philippe m’a donné son accord pour Joëlle, mais trois jours plus tard, il faisait trois heures trente de route pour me rencontrer et m’apporter cinq classeurs de recherches généalogiques remplis trente ans auparavant. Quel bonheur ! J’ai ressentie une joie indescriptible : je pouvais l’aider à entrer tous ces noms dans FamilySearch et ensuite les soumettre pour les ordonnances du temple !

Très rapidement, je me suis rendue au temple pour y accomplir les ordonnances pour Joëlle.

Le Seigneur a répondu à mon désir sincère d’aider quelqu’un, au-delà ce que j’aurais pu imaginer.

Natalie V., paroisse de Saint Quentin, pieu de Lille