Conférence spéciale du Pieu de Bordeaux

    header

    Le dimanche 27 janvier 2019, prenant la parole devant une salle comble du CGR de Villenave-d’Ornon (822 personnes présentes), Sœur Kathy ANDERSEN a évoqué deux souvenirs qui se sont déroulés à Bordeaux pendant que son mari présidait la Mission Française de Bordeaux.  Elle a rendu hommage à la gentillesse et au dévouement de Sœur Micheline David, l’instructrice de la Primaire de son fils Derek qu’elle a aidé à se préparer au baptême. Cette sœur n’a pas hésité à se lever à cinq heures du matin pour pouvoir participer à son service de baptême très matinal, avec de nombreux membres de la branche d’Eysines. Elle a ajouté qu’elle n’oublierait jamais la réunion de la création du Pieu de Bordeaux, car juste après que le Président PACKER, du Collège des douze apôtres ait prononcé les mots : « le Pieu de Bordeaux est maintenant créé », un coup de tonnerre comme jamais a soudainement retenti. Pour elle, cela était un signe d’approbation des cieux.

    Elder ANDERSEN a enseigné que l’éternité se construit à chaque instant de notre vie. Il a lu Matthieu 22:36-39 et a insisté sur le premier et le plus grand commandement : « Tu aimeras Le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta pensée ». Il a rendu compte de la croissance exceptionnelle de l’Eglise en Côte d’Ivoire avec la cérémonie du premier coup de pioche du futur temple d’Abidjan en novembre dernier. Il a témoigné du rétablissement de l’Eglise et que, suite à des expériences personnelles « parfaites », il savait qu’il y a une vie après cette vie terrestre  (Jean 11 :1-10).

    Il a rappelé l’histoire de la multiplication des pains et l’enseignement du Sauveur qui a déclaré qu’Il était le « pain de vie » (Jean 6 :35).  Dans le même chapitre, au verset  66 où « plusieurs de ses disciples se retirèrent et n’allaient plus avec lui ». Jésus a posé une question qu’Elder ANDERSEN a reprise : « Et vous, ne voulez-vous pas aussi vous en aller ? ».

    Il a exhorté à toujours suivre le Christ malgré les difficultés de la vie, les interrogations, les doutes, les peurs et de voir au-delà de cette vie…  en rappelant l’enseignement de Paul : … «car nos légères afflictions du moment présent produisent pour nous, au-delà de toute mesure, un poids éternel de gloire, parce que nous regardons, non point aux choses visibles, mais à celles qui sont invisibles ; car les choses visibles sont passagères, et les invisibles sont éternelles » (II Cor. 4 :17-18).

    Sur l'image, de gauche à droite :
    Président Leroy, Elder andersen, Président Raveneau, Elder Bennasar et Président Faucher