Mars est le moment de célébrer les femmes du monde entier

    Société de secours
    logo Societe de Secours

    FRANCFORT – Au cours de deux journées importantes du mois de mars, nous avons l’occasion de saluer et de célébrer les femmes : Le 8, avec la journée internationale des femmes, puis le 17, avec l’anniversaire de la création de la Société de Secours.

    Le monde entier saisit cette occasion de méditer sur la valeur et les contributions des femmes d’hier et d’aujourd’hui. Les femmes de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours saisissent cette même occasion de célébrer leur appartenance à une organisation qui existe depuis plus de 175 ans.

    Le 17 mars 1842, la Société de Secours a été organisée pour fortifier les femmes et les familles et prendre soin des pauvres et des nécessiteux. Emma Smith, la première présidente de la Société de Secours, a déclaré aux vingt femmes présentes lors de la première réunion : « Nous allons faire quelque chose d’extraordinaire. » Cette organisation compte désormais plus de sept millions de membres dans le monde.

    Chaque année, partout en Europe, les sœurs de la Société de Secours se réunissent pour célébrer la création de leur remarquable organisation.

    Le but de la Société de Secours

    La devise de la Société de Secours se trouve dans 1 Corinthiens 13:8, « La charité ne périt jamais ». Cette devise encourage et rappelle à toutes les sœurs d’aller de l’avant, pleines de charité pour servir leur prochain.

    Depuis sa fondation, la Société de Secours a participé à des œuvres sociales, humanitaires et communautaires. Eliza R. Snow, qui en a été la présidente de 1866 à 1887, a mis l’accent sur l’instruction des femmes et en a aidé certaines à intégrer des écoles de médecine pour devenir docteurs ou infirmières. Emmeline B. Wells, qui présida l’organisation entre 1910 et 1921, était une farouche partisane du droit de vote des femmes et une amie de Susan B. Anthony. Grâce à leur ardeur, les femmes d’Utah ont été les premières à participer à une élection nationale.

    À partir de 1876 et pendant une centaine d’années, les membres de la Société de Secours ont cultivé du blé, l’ont entreposé et en ont fait don aux nécessiteux. Elles ont pu en faire don aux rescapés du tremblement de terre de San Francisco en 1906, aux survivants des Première et Seconde guerres mondiales, ainsi qu’aux membres de leur collectivité. En 1976, le programme du blé a été intégré au programme de l’entraide de l’Église.

    Jean B. Bingham, l’actuelle présidente de la Société de Secours, est un ardent défenseur de l’aide humanitaire, du dialogue interconfessionnel et des droits internationaux des femmes. Sharon Eubank, sa première conseillère, est directrice de LDS Charities, l’organisation humanitaire mondiale de l’Église. Sa deuxième conseillère, Reyna I. Aburto, est née au Nicaragua et a survécu à une guerre et à un séisme de grande ampleur. Elle s’est jointe à l’Église à l’âge de 26 ans et depuis, elle n’a cessé de travailler au service de sa collectivité, des jeunes et de l’Église.

    La présidence générale de la Société de Secours
    de gauche à droite sur l'image : Sharon Eubank, Jean B. Bingham et Reyna I. Aburto.