Sauter le menu général

9ème épisode : Qui sont les Mormons de France ?

9ème épisode : Qui sont les Mormons de France ?

En 2007, dans le cadre de mes recherches de doctorat sur l’histoire et la sociologie des saints des derniers jours en France, j’ai pu réaliser une enquête auprès des membres pratiquants, de 18 ans et plus, des divers pieux de France. Voici quelques uns des résultats et découvertes qui esquissent le profil des membres. Je profite de cette occasion pour remercier tous les dirigeants et membres qui ont permis de rassembler ces renseignements.

En 2007, la population des membres en France métropolitaine était de 34 381 :

Pourcentage d’adultes (18 ans +) : 86% dont 15% célibataires de 18 à 30 ans.

Pourcentage de jeunes (12-17 ans) : 6%.

Pourcentage d’enfants (0-11 ans) : 8%.

La représentativité des personnes qui ont répondu est grande puisque nous avons atteint 33% de tous les adultes pratiquants, soit 1 sur trois !

La parité hommes/femmes est éclairante car on pense souvent que ce sont surtout les femmes qui se convertissent. Si elles sont un peu plus nombreuses, cette différence correspond aussi à la disparité des populations en France (étude INSEE). Cette répartition est semblable à celle des saints des derniers jours aux Etats-Unis (étude Pew Forum). Notre enquête correspond aussi aux statistiques de l’Eglise en France.

SEXE INSEE EGLISE USA EGLISE France Enquête 07
HOMMES 48% 44% 47% 46%
FEMMES 52% 56% 53% 54%

Pour ce qui est de l’état matrimonial, on constate que 64% sont mariés et 22% célibataires (population de 18 ans et plus). Pour la même période, l’INSEE indique 51% de mariés pour 35% de célibataires. Cette différence n’est pas pour nous surprendre.

Si on considère la répartition par âge on découvre aussi une similitude frappante avec les statistiques de l’INSEE :

mormons_france_age_01.jpg

La courbe est quasiment parallèle entre la population de notre enquête et les statistiques françaises de l’INSEE. Ce n’est qu’à partir de 45 ans qu’on amorce une augmentation de la population mormone, jusqu’à 61-65 ans, pour ensuite voir décoller la population française. Les Mormons de France sont moins nombreux de 65 à 100 ans, donc en moyenne plus jeunes.

Pour ce qui est de l’âge au moment du mariage, les saints se marient plus jeunes : 58% sont mariés avant 26 ans.

mormons_france_age_mariage_01.jpg

Le nombre d’enfants est un autre indicateur intéressant. Si 72% ont eu des enfants, la répartition par nombre d’enfants est la suivante :

mormons_france_nombre_enfants_01.jpg

Près de 56% des membres interrogés ont entre 3 et 5 enfants, ce qui est considérable, et près de 10% supplémentaires ont de 6 à 10 et plus ! On sait que la France détient déjà le record européen avec près de 2 enfants par femme (1,94 en 2005 et 1,99 en 2009 d’après les chiffres de l’INSEE). La population mormone contribue à ce résultat.

La répartition géographique (statistiques de l’Eglise) est aussi significative :

Angers 10%, Bordeaux 9%, Caen 3%, France Est 7% (il s’agit des unités françaises qui font partie des pieux suisses), Lille 12%, Lorient 2%, Lyon 9%, Nancy 8%, Nice 11%, Paris 10%, Paris-Est 12%, Toulouse 9%. La Normandie et la Bretagne ont une population mormone plus réduite mais dans l’ensemble, chaque région présente une proportion de membres à peu près semblable. Cette répartition est très différente de celle des Etats-Unis où environ 75% des membres sont concentrés dans les états de l’ouest américain, Utah bien sûr, mais aussi Californie, Idaho, Arizona, etc.

En ce qui concerne l’origine familiale, 87% des membres qui ont répondu à l’enquête sont des Français de souche, contre 11% d’origine étrangère (la question était de savoir si eux-mêmes ou leurs parents étaient nés à l’étranger). Cette répartition correspond exactement à la population française suivant les critères de l’INSEE. Pour les saints, cette origine étrangère se répartie de la façon suivant : Europe 50%, Afrique 31%, Amérique du Nord 5%, Amérique du Sud 5%, autres 9%. Là encore, les saints français montrent une diversité plus grande qu’aux Etats-Unis. Ajoutons que 8,3% affirment qu’eux-mêmes ou leurs parents sont d’origine « Pieds-noirs ». Cette proportion est supérieure à celle de la population française montrant ainsi que c’est une population qui a été plus ouverte à la conversion, en particulier dans les années 1960.

Dans notre prochain article, nous examinerons d’autres données sociologiques des saints des derniers jours en France : éducation, langues étrangères, service missionnaire, répartition socioprofessionnelle, vie associative, etc.

Jusqu’ici, on se doit de noter que la population des Mormons de France ne se distingue pas beaucoup de la population française en ce qui concerne les données sociologiques de base. En fait, ils correspondent largement à la société française contemporaine !


Par Christian Euvrard, docteur en Sciences des Religions, auteur d’une thèse de doctorat sur la socio-histoire du mormonisme en France, en Suisse et en Belgique francophones de 1850 à 2005