Sauter le menu général

Poussée à reprendre sérieusement mon histoire familiale

Poussée à reprendre sérieusement mon histoire familiale

En 2014, lorsque la présidence de l'interrégion nous a invités, entre autres priorités, à avancer notre histoire familiale, notre famille avait à peine atteint le stade des quatre générations et me déplacer dans Les Hauts de France, ma région d'origine, constituait pour moi un obstacle.

Mais lorsqu'en mai de la même année, j'ai été appelée à présider la Société de Secours de ma paroisse, je me suis sentie poussée à reprendre sérieusement mon histoire familiale. Il était hors de question de demander à mes sœurs de faire quelque chose que je ne faisais pas moi-même.

February FR.jpg

Isabelle Lamothe. Photo : Isabelle Lamothe

Photo : Isabelle Lamothe

J'ai donc entrepris de retourner à la source, invitant ma famille à participer avec moi à cette œuvre merveilleuse. Au cours des vacances d’hiver suivantes, deux de nos filles ont poursuivi avec enthousiasme les recherches jusqu'en Belgique, rapportant des expériences touchantes, un beau témoignage et, bien sûr, de nouveaux noms pour notre arbre généalogique.

Pour sensibiliser les sœurs de la paroisse au programme d'indexation (un domaine que je connaissais peu), nous avons organisé des ateliers d'initiation au niveau de la Société de Secours et aussi invité les sœurs à profiter du centre d'histoire familiale de pieu, où j'ai pu moi-même me familiariser avec le logiciel d'indexation et trouver réponse à mes nombreuses questions et attentes en matière d'histoire familiale.

Lors de cette formation, j’ai appris notamment que le site Familysearchsuggérait des noms à vérifier. À ma grande surprise, j'ai ainsi trouvé plusieurs noms de ma famille. Je me souviens d’un nom en particulier que je recherchais depuis très longtemps et que, grâce à l’indexation, j'ai pu ainsi rajouter à mon arbre. Grâce au travail des indexeurs de langue flamande, j'ai reçu un profond témoignage de l’importance de ce programme. Depuis, j’aime indexer en français des noms pour la Belgique.

Familysearch

Dernièrement, au cours d'un atelier Société de Secours/Prêtrise consacré au triple défi lancé par la présidence de l'interrégion sur la page d'accueil de FamilySearch – avoir fait ses quatre générations, avoir trouvé au moins un nom d'ancêtre dans l’année, avoir soumis ce nom au temple – neuf membres supplémentaires de notre paroisse ont pu soumettre un nom au temple.

FamilySearch – 

Aujourd’hui, tous les membres de notre famille sans exception participent à l'effort d'indexation ou à l'histoire familiale. L'été dernier, nous avons saisi l'occasion de questionner mon beau-père et mes parents sur leur vie, leur enfance, leurs regrets, leurs joies... et d'enregistrer leurs réponses. Ce furent des moments forts qui font désormais partie de notre histoire familiale et de nos meilleurs souvenirs de nos vacances.

Mon mari, originaire du Sud-ouest de la France, a également repris sérieusement ses recherches généalogiques. Comme les registres le concernant sont accessibles en ligne, nous nous divisons en plusieurs groupes et passons le dimanche après-midi à avancer sur son arbre.

Je témoigne que depuis que nous accomplissons ce travail pour nos ancêtres, nous ressentons davantage de paix, de joie, d'amour et de respect mutuel au sein de notre foyer.