Comment accroître notre autonomie spirituelle


Soixante-dix d’interrégion

Le président Monson a dit : « Soyons autonomes et indépendants… Il n’existe pas d’autre principe en vertu duquel on puisse obtenir le salut. »

Comment pouvons-nous alors accroître notre autonomie spirituelle ? L’apôtre Paul a défini l’état que l’homme doit atteindre pour être vraiment spirituellement autonome.  C’est l’état dans lequel un homme a mérité le droit d’avoir l’Évangile écrit « non avec de l’encre, mais avec l’Esprit du Dieu vivant […] non sur des tables de pierre, mais sur des tables de chair, sur le cœur[1]. » 

Une histoire remarquable

Parfois, un membre affiche une progression remarquable vers l’autonomie spirituelle. C’est le cas de Paul. 

Cadet de cinq enfants, élevé dans un foyer et un quartier ou l’alcool, la drogue, les sévices, la violence et la prison faisaient partie de sa vie, ce qui entraînait la pauvreté et les difficultés familiales.  Pauvreté qui l'a contraint à devoir voler de la nourriture pour la famille.  Il a été placé en foyer très jeune et a subi de violents sévices.

Ci-dessous se trouvent les étapes de sa progression et des choses qu’il a accomplies en un peu plus d’un an :

Le Livre de Mormon est devenu l’amour de sa vie.  Le Saint-Esprit l’a émerveillé en devenant son compagnon constant. Il a été appelé missionnaire de paroisse et a vu beaucoup de réussite dans les baptêmes et la remotivation de membres non pratiquants.  Il a retrouvé (avec un peu d’aide) environ soixante cinq de ses ancêtres en ligne direct et accompli les baptêmes par procuration en leur faveur.  Un frère qui avait remarqué son grand zèle pour l’œuvre du Seigneur lui a fait don d'une voiture.  Paul est maintenant autonome.  Il a reçu la Prêtrise de Melchisédek et a été appelé animateur du programme de traitement de la dépendance dans son pieu.  Il s'est occupé d’aider les personnes sans-abri de sa ville.  Il a préparé et tenu des soirées familiales pour les nouveaux membres, les amis de l’Église et les membres non pratiquants qui reviennent à l’Église.  On lui a demandé de parler lors de la conférence de pieu ; il a reçu ses dotations au temple.  Il a réalisé son rêve d’assister à la conférence générale avec les missionnaires qui l’ont enseigné et baptisé.  Ils ont été émus aux larmes tandis que le président Monson entrait dans l’auditorium.

L’introduction de la Première Présidence au cours des services de l’autonomie intitulé « Mon parcours » nous encourage à étudier et à mettre en pratique diligemment les principes de l’autonomie, et nous promet que si nous le faisons, nous serons bénis.

Nous atteignons l’autonomie spirituelle à mesure que nous suivons les recommandations de la Première Présidence et exerçons notre dévouement de manière simple dans notre vie quotidienne personnelle et familiale.

1 Obéir aux commandements de Dieu[2].    

2 Étudier les Écritures (le Livre de Mormon en particulier) et apprendre à « marche[r] résolument, [nous] faisant un festin de la parole du Christ[3] ».  

3 Prier avec le cœur : « lorsque vous n’invoquez pas le Seigneur, que votre cœur soit rempli, continuellement tourné vers lui[4]. »

Les enseignements de Brigham Young s’accordent de façon puissante avec ceux de la Première Présidence quant à l’importance du chemin menant à l’autonomie spirituelle.

Il a déclaré : « Nous… prenons toutes les lois, toutes les règles, toutes les ordonnances et tous les règlements que contiennent les Écritures et les pratiquons autant que possible, et puis, nous continuons à apprendre et à progresser jusqu’à ce que nous puissions vivre selon toute parole qui sort de la bouche de Dieu[5] ».

« Le peuple [ne peut pas recevoir les lois] dans leur plénitude parfaite ; mais il peut recevoir un peu ici et un peu là, un peu aujourd’hui et un peu demain et un peu plus la semaine prochaine […] si nous désirons agir selon la plénitude de la connaissance que le Seigneur à l’intention de révéler peu à peu aux habitants de la terre, nous devons nous améliorer sur la base de chaque petite part à mesure qu’elle est révélée[6]. »

Son message confirme que « notre progression personnelle dans l’Évangile se fait peu à peu, ligne sur ligne, à mesure que nous vivons les principes que nous apprenons[7] ». Au nom de Jésus-Christ. Amen.


[1] 2 Corinthiens 3:3

[2] Matthieu 22:35-40

[3] 2 Néphi 31:20

[4] Alma 34:27

[5] JBY 3 (Journal de Brigham Young)

[6] JBY 4 (Journal de Brigham Young)

[7] Enseignements des présidents de l’Église ; Brigham Young( 1997), p. 21, 27.